Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La visite de la ville d'Arles, de son musée archéologique et des environs nous permet de nous retrouver face à des vestiges de l'époque romaine.

Ils sont le moyen de s'imaginer pour ne pas dire de toucher du doigt certains aspects de la vie des habitants de cette colonie romaine.

Le plan de l'Arles antique permet de retrouver différents monuments dont certains subsistent et d'autres ont disparu. Quelques images prises sur place donnent à voir :

- les arènes

- l'arc de triomphe

- l'aqueduc

- le cirque

- le théâtre

- un temple

- les thermes

Pour les monuments qui ont disparu, j'ai mis des photographies de monuments équivalents de la région (arc de triomphe d'Orange, pont du Gard, maison carrée de Nîmes) ou de maquettes qui sont au musée archéologique (cirque).

Plan de l'Arles antique. Le Rhône est au Nord de la ville.

Plan de l'Arles antique. Le Rhône est au Nord de la ville.

Les arènes de nos jours et leur maquette. Vous pouvez cliquer pour agrandir les images. Les arènes de nos jours et leur maquette. Vous pouvez cliquer pour agrandir les images.

Les arènes de nos jours et leur maquette. Vous pouvez cliquer pour agrandir les images.

Les monuments romains d'Arles antique (1).

Les arènes d'Arles sont un amphithéâtre romain édifié au 1er siècle de notre ère (autour des années 80 ap. J.-C.). Leur architecture s'inspire du Colisée de Rome dont la construction vient de s'achever lorsque le chantier des arènes d'Arles débute.

Dans l'antiquité la partie haute de l'amphithéâtre était dotée d'un velum qui permettait de protéger les spectateur du soleil et des trop fortes chaleurs.

Les gradins de cette construction pouvaient accueillir jusqu'à 25000 personnes venues voir des spectacles divers et des combats de gladiateurs.

Cette statuette du second siècle, trouvée a proximité en 1912 montre qu'il y a bien eu ici des combats de gladiateurs.

Classées monument historique dès 1840, ce bâtiment a été restauré depuis.

Il y avait en Arles dans l'antiquité deux arcs de triomphe ainsi que quatre portes monumentales pour l'entrée dans la ville.

Les arcs de triomphe (celui du Rhône au Nord Ouest de la ville et l'Admirable au Nord Est) ont disparu.

Une reconstitution en a cependant été faite et est affichée au musée archéologique. L'arc du Rhône édifié au Ie siècle av. J.-C. se trouvait à proximité immédiate du fleuve.

Reconstitution de l'Arc du Rhône.

Reconstitution de l'Arc du Rhône.

Les monuments romains d'Arles antique (1).

L'arc de triomphe d'Orange, toujours en place ce nos jours est assez représentatif de ce type d'architecture grandiose destiné à célébrer les victoires de Rome et sa gloire.

Construit entre 20 et 25 de notre ère il est dédicacé à l'empereur Tibère. Il mesure plus de 19 mètres de long sur 8 mètres de large et culmine à plus de 19 mètres de hauteur...

Les monuments romains d'Arles antique (1).

Concernant l'aqueduc et le système complexe d'approvisionnement en eau de la ville d'Arles, il n'en reste que quelques éléments disséminés.

L'aqueduc reliait le massif des Alpilles où l'eau était captée à la ville d'Arles. Un tronçon à Pont-de-Crau en amont d'Arles est encore bien visible.

Dans la région cependant, le témoignage le plus impressionnant de ce type de construction est bien le Pont du Gard qui faisait partie de l'aqueduc qui alimentait en eau la ville de Nîmes. Je place juste ici une de mes photos, j'y reviendrai dans un article plus détaillé.

Le Pont du Gard dont l'aqueduc est situé au sommet enjambe le Gardon.

Le Pont du Gard dont l'aqueduc est situé au sommet enjambe le Gardon.