Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Loïc Damiani

Le travail des archéologues continue de faire progresser la connaissance des civilisations anciennes. Une tombe étrusque fouillée il y a peu à l'Est de la Corse, sur le site d'Aleria. La vidéo et l'article qui suivent donnent des éléments interessants à connaître...

Corse : découverte d'une mystérieuse tombe étrusque de 23 siècles.

En fouillant une nécropole romaine et étrusque à Aleria, les archéologues de l'Inrap ont mis au jour un caveau intact dont la fouille s'annonce mirobolante.

Par Frédéric Lewino

C'est une découverte énorme comme on en fait une fois tous les demi-siècles en Corse : le caveau intact d'une riche famille étrusque ayant vécu sur l'île de Beauté vers trois à quatre cents ans avant notre ère. Laurent Vidal, qui mène les fouilles sur la commune d'Aleria pour l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), au lieu-dit Lamajone, dégagera l'hypogée (c'est le nom donné à ce type de caveau enterré) dans les jours qui viennent. Ses yeux brillent à l'évocation des trésors qu'il pourrait renfermer.

Certes, le plafond s'est effondré, mais à l'intérieur la famille attend sans impatience de revoir la lumière du jour avec ses bijoux, ses armes et ses objets rituels. « Ce qui est exceptionnel, c'est de fouiller ce site avec les techniques d'aujourd'hui. Nous disposons qu'un gros financement de l'État et de techniques de pointe », précise Laurent Vidal. Il s'attend à la découverte d'un riche marchand étrusque ou, tout du moins, d'un personnage important. Ce qui est certain, en tout cas, c'est que la fouille devrait permettre d'en apprendre beaucoup sur le mode de vie du peuple étrusque, qui reste encore bien mystérieux.

La lettre C
Cette civilisation antique italienne a précédé celle des Romains. Son épanouissement se situerait entre le VIIIe et le Ier siècle avant notre ère. Partant certainement de la Toscane et de l'Ombrie, elle aurait conquis et fondé de nombreuses cités prospères sur les rives de Méditerranée et établi des liens commerciaux et culturels avec beaucoup d'autres. À noter, au passage, qu'on devrait aux Étrusques la lettre C de notre alphabet, et le fait d'avoir un nom et un prénom.

Les Étrusques auraient chassé les Phocéens d'Aleria vers 540 avant notre ère. La cité devient alors une plaque tournante du commerce en mer Tyrrhénienne. Puis la cité tombe entre les mains des Romains autour de - 259. Ceux-ci installent alors leur nécropole à la place de celle des Étrusques. Et, 2 278 ans plus tard, l'Inrap a la chance de fouiller ce terrain parce qu'un particulier a l'intention d'y bâtir une villa. Depuis juin dernier, la nécropole a déjà livré plusieurs squelettes et un mobilier de prestige, notamment des vases dont les résidus devraient bientôt être analysés. Le premier objet mis au jour dans la fameuse tombe enterrée est un skiphos, un vase utilisé pour conserver du vin. D'autres objets en bronze affleurent. Peut-être des miroirs ou des éléments d'armures.

Le Point

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :