Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Loïc Damiani

L'étude de la géographie en classe est souvent l'occasion de confronter les élèves à des images, à documents, à des graphiques ou illustrations infographiques. Elles permettent de les faire réfléchir sur les modes de représentation d'une réalité et sur le contexte et le lieu de production dudit document. 

 

Un exemple marquant est celui d'un document que j'ai utilisé en classe de 5ème à propos du chapitre sur la croissance démographique dans le monde et ses liens avec le développement. 

 

La petite infographie qui suit, trouvée sur internet, permet de montrer dans quelles proportions a augmenté la population mondiale. Elle avait pour but d'illustrer l'accélération phénoménale de la croissance de la population mondiale en particulier dans la dernière période et d'en expliquer les ressorts. 

Comprendre et critiquer une image.

De ce point de vue, l'image est tout à fait intéressante. Elle met en corrélation le nombre d'habitants à une date donnée et la taille de la barre d'un graphique. En haut de chacune de ses barres un personnage stylisé et en habits symbolise ou du moins veut représenter l'humanité de cette époque. Un barbu vêtu de braies représente les les hommes d'il y a deux millénaires tandis qu'une femme blonde à minijupe et serre tête marque l'année 1974. 

 

L'alternance hommes-femmes déjà peut poser question puisqu'il n'y a que trois figures féminines sur huit représentations.

 

Déjà la critique de l'image globale commence à se faire jour. Mais c'est une autre question qui  fait s'interroger le plus les élèves. On a en effet étudié dans une séance précédente la répartition des humains sur terre à l'aide de la carte suivante. 

Comprendre et critiquer une image.

On a fait pointer aux élèves les principales zones de peuplement avec en tout premier lieu l'Asie de l'Est et l'Asie du Sud. Puis le cours a pris deux exemples de lien entre la croissance démographique et le développement en étudiant successivement l'Union indienne et la Chine pays regroupant chacun près d'un humain sur cinq. 

 

Mais alors dit une élève, "sur l'image ils sont où les Indiens et les Chinois" ? Et là c'est une sorte de déclic qui entraîne un nombre de réactions important et parfois virulentes. "Ben oui et les Africains y sont où". "Mais monsieur ça se fait pas, y a que des blancs". 

 

Ces réflexions permettent justement de pousser les élèves à analyser l'image d'un oeil critique. "Et bien si, justement cela se fait, la preuve vous l'avez au tableau cette représentation de l'Humanité". La question à se poser plutôt est de tenter de comprendre ce qu'à voulu dire le dessinateur et ce que la représentation qui naît de cette volonté porte d'arrière plan culturel. 

 

Un petit travail d'enquête et d'analyse est alors mené par les élèves.

- Qu'a voulu montrer l'auteur ? Que la population mondiale augmente de plus en plus rapidement. 

- Y a-t-il réussi ? Oui.

- D'où vient ce dessin ? La griffe de l'info, site d'actualité français pour les 8-13 ans. 

- Qui a dessiné ? Stéphanie Goutte.

 

Un dialogue s'engage ensuite sur le rapport entre cette illustration de l'Humanité et son auteure. Les élèves comprennent, au regard par exemple des planisphères auxquels ils sont habitués et qui sont centrés sur la France que cette représentation montre une certaine image du monde. Elle est culturellement et symboliquement centrée une société européenne, blanche et assez standardisée. 

 

D'où l'importance de dire que d'autres modes de représentations sont sans doute plus proches de la réalité de la diversité humaine.

 

 

Ainsi la carte suivante illustre mieux le poids respectif (en pourcentage) des continents dans la population totale. 

Comprendre et critiquer une image.

Ceci dit le sujet de départ et l'intention de la dessinatrice étaient-il là ? Assurément pas. Elle voulait illustrer la croissance démographique. Il n'y a donc pas dans son propos d'arrière pensée hiérarchisant les humains. Juste une représentation "européano-centrée" que l'on peut penser tirée sans malice de son environnement social et de son milieu. 

 

L'occasion d'insister sur plusieurs points de méthode avec les élèves.

- La nécessité d'abord de comprendre ce que veut dire un document.

- Le besoin de s'interroger aussi sur son contexte, son lieu et son époque de production. Ces éléments ont bien entendu une conséquence sur la manière de représenter le monde. 

- L'importance d'avoir toujours un regard critique sur les documents (géographiques, démographiques comme sur les sources historiques). 

 

Petit exercice intéressant pour montrer aux élèves que c'est de leurs questionnements et parfois de leur effarement que peuvent naître des savoirs encore plus grands et mieux acquis. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :