Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Loïc Damiani

Les réflexions de mes élèves suite aux attentats du 22 mars 2016 sont intéressantes. Une fois encore l'indignation, l'incompréhension se mêlent face à des attaques qui touchent une population civile.

Le besoin de parler aussi pour comprendre, pour échanger et faire diminuer une pression forte, que les images qui tournent en boucle sur certaines chaines de télévision et autres médias, ont créée.

Sentiment de solidarité aussi chez certains qui connaissent la capitale belge pour y avoir séjourné ou y avoir de la famille. Certaines couleurs de vêtement (noir, jaune, rouge) y faisant penser parfois.

Aujourd'hui on aime la Belgique. OK...Aujourd'hui on aime la Belgique. OK...

Mais c'est la réflexion d'une élève de classe de 6ème qu'il me semble intéressant de partager. Au delà de l'émotion en effet elle fait le lien avec l'actualité, la géopolitique et les grandes interrogations qui permettent de prendre un peu de recul et de poser certaines questions pas toujours posées dans les médias mais qui couvent tout de même.

Je cite:

Monsieur,

Aujourd'hui on aime la Belgique. OK. C'est normal.
Mais il y a d'autres pays qui pètent et tout le monde s'en fout.

Regardez les réfugiés qui fuient leur pays et personne ne fait rien pour eux. Ce n'est pas normal...

L'occasion de faire approfondir aux élèves les questions que soulèvent cette remarque...

La question du traitement des événements par les médis. Celle de plus ou moins grande proximité d'un sujet (la guerre en Syrie ou les attentats quotidiens en Irak et ceux qui ont pu toucher des pays européens). La question de la proximité ressentie avec les victimes qui pourraient être n'importe qui...

La question aussi des peurs, des drames qui se jouent dans nos sociétés comme dans la jungle de Calais. Celle de l'indignation sélective qui provoque le malaise de cette jeune élève et bien plus largement de toute une partie de la société.

Des questions donc et autant de pistes de réflexion à explorer avec les élèves et leur esprit critique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :