Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Loïc Damiani

L'étude du développement durable en géographie (classe de 5ème) nous a amené, avec les élèves, à nous interroger sur les conséquences environnementales et sanitaires de l'augmentation de la production industrielle en Chine, pays devenu la véritable usine du monde ces dernières années.

Or une information parue ce matin dans le journal Le Monde numérique et qui aurait pu passser totalement inaperçue éclaire cette question d'un jour nouveau.

Un ouvrier décharge un wagon de charbon à Shenyang en avril 2010. Sheng Li / REUTERS.

Un ouvrier décharge un wagon de charbon à Shenyang en avril 2010. Sheng Li / REUTERS.

La Chine brûle beaucoup plus de charbon qu’elle ne le pensait
Le Monde.fr | 04.11.2015 à 06h42 •


La Chine, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, brûle plus de charbon qu’elle ne le pensait : au moins 17 % de plus par an, selon des données gouvernementales publiées récemment. Pour un pays de la taille de la Chine, il s’agit d’un écart immense. Selon le New York Times, cette révision à la hausse des chiffres officiels signifie que la Chine a produit près d’un milliard de tonnes de plus de dioxyde de carbone par an, par rapport aux calculs initiaux. C’est plus que ce que l’économie allemande émet chaque année à partir de combustibles fossiles.

Cette annonce pose un défi au gouvernement chinois pour limiter le réchauffement climatique. Elle va surtout compliquer les négociations sur le climat qui auront lieu à Paris, ce mois-ci.

Sous-estimée depuis 2000

Les nouvelles données, qui sont apparues récemment dans un annuaire des statistiques de l’énergie publié sans fanfare par l’agence statistique de la Chine, montrent que la consommation de charbon a été sous-estimée depuis 2000, et en particulier au cours des dernières années. Les révisions ont été fondées sur un recensement de l’économie en 2013 qui a exposé les lacunes dans la collecte des données, en particulier des petites entreprises et des usines. Illustrant l’ampleur de la révision, les nouveaux chiffres ajoutent environ 600 millions de tonnes à la consommation de charbon de la Chine en 2012, un montant équivalent à plus de 70 % de la quantité totale de charbon utilisée chaque année par les Etats-Unis.

Le gouvernement chinois a promis de stopper la croissance de ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030. Le respect de ce délai et la réduction de la dépendance de la Chine au charbon sera « plus compliquée que prévu », a annoncé Yang Fuqiang, un ancien fonctionnaire de l’énergie en Chine qui conseille désormais le Natural Resources Defense Council. « Cela aura un impact important, parce que la Chine a brûlé beaucoup plus de charbon que nous croyions », a déclaré M. Yang. Il se trouve que ce fut un émetteur encore plus grand que nous ne l’imaginions. Cela contribue à expliquer pourquoi la qualité de l’air de la Chine est si pauvre. Les dirigeants nationaux vont prendre cela plus au sérieux ».

Le Monde

Des révélations qui permettent de mieux comprendre l'ampleur des phénomènes de pollution de l'air, en particulier dans les zones urbaines, dont le pays prend pleinement conscience ces derniers temps...

La vidéo suivante, déjà ancienne, marque le début de cette prise de conscience.

Un travail sur les cartes montre avec précision la corrélation directe entre gisements de charbon, production industrielle et pollution atmosphérique...

Mais la pollution de l'air n'est pas le seul problème. Celle de l'eau est problématique...