Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
histoire-geo-ensemble.overblog.com

Un blog sur l'histoire, la géographie et l'éducation civique enseignées dans un collège de Fontenay-sous-Bois

Espace proche, étape 3.

Voilà comment les élèves expliquent ce projet qui est devenu le leur…

"3. Le projet
Après la récréation, Nathalie nous a expliqué à quoi va servir cette activité que nous allons approfondir durant notre année de sixième.
Pendant une sortie, nous allons retrouver sur le terrain les endroits qui correspondent à nos photos. Nous réaliserons un montage grâce à nos tablettes : en classe, nous photographierons la photo ancienne, puis, nous irons sur le terrain photographier le même endroit tel qu'il est aujourd'hui. Nous pourrons donc réunir les deux clichés pour mettre en valeur les changements en juxtaposant deux moitiés de photo. Ce type de montage s'appelle une rephotographie.
Démonstration de rephotographie par Nathalie Caclard, chef de projet innovation numérique à la ville de Fontenay-sous-Bois

Démonstration de rephotographie par Nathalie Caclard, chef de projet innovation numérique à la ville de Fontenay-sous-Bois

La difficulté consistera à trouver de quel endroit précis il faut prendre la photo pour obtenir le même angle de vue que sur l'ancienne parce qu'il faudra que les 2 photos se correspondent exactement.
Mais on peut aussi faire un montage fantaisiste. Dans un groupe, par exemple, on envisage de juxtaposer l'avenue des Champs Elysées à une rue de Fontenay.
Il faudra aussi réaliser de courtes interviews de fontenaysiens afin qu'ils nous livrent leurs impressions sur l'évolution de leur quartier ou qu'ils nous racontent leurs souvenirs liés à l'évolution de la ville. On leur demandera s'il possèdent d'anciennes photos de leur quartier. Pendant que nous recueillerons la parole des habitants, nous ferons particulièrement attention à la qualité du son.
Tout ce travail a un but : on doit imaginer que notre ville est un lieu touristique et réfléchir à la façon dont la classe pourrait la présenter durant les journées du patrimoine en septembre 2015. Il paraît que nous guiderons les visiteurs nous-mêmes.
Pour que nous puissions travailler dans de bonnes conditions, on va mettre à notre disposition les tablettes, un appareil photo numérique, et peut-être même un micro et un dictaphone. Nous ne savons pas forcément nous en servir (nous ignorons ce qu'est un dictaphone) mais nous allons vite apprendre parce que c'est nous qui ferons tout de A à Z.
C'est ça un dictaphone mais on peut aujourd'hui utiliser la même fonction sur un téléphone portable !

C'est ça un dictaphone mais on peut aujourd'hui utiliser la même fonction sur un téléphone portable !

Espace proche, étape 3.
On nous demande, durant nos futures promenades dans la ville, d'être sensibles à notre environnement et de bien l'observer parce que bien souvent nous passons à côté des choses sans vraiment les voir. Cette fois, il faudra repérer les détails architecturaux, les lampadaires, le mobilier urbain, le type de sol qui est sous nos pieds. Il faudra que nous soyons attentifs à la perspective, aux virages, aux vides, aux plats, aux volumes. Il faudra observer la nature.
Ces efforts nous permettront de devenir des guides capables de faire découvrir Fontenay autrement. Nous essayerons de présenter notre vision de la ville selon le principe de la balade urbaine. Quant à la rephotographie, elle nous permettra de nous appuyer sur des sources historiques que nous ferons découvrir aux visiteurs.
On pourra travailler la narration avec le professeur de français en choisissant une photo de la ville que l'on aime bien et en expliquant dans un paragraphe pourquoi elle nous plaît. En fait, nous avons déjà rendu ce devoir parce que la prof a anticipé et nous attendons de savoir ce qu'il faut améliorer avant d'afficher nos travaux dans la classe. Les photos que nous aimons bien resteront au mur pendant les cours et nous pourrons les contempler quand nous le voudrons. Ces images de Fontenay nous rappelleront que notre classe travaille à faire découvrir sa ville tout au long de l'année.
Pendant les journées qui ont suivi cette intervention, nous avons demandé quand nous pourrions travailler à nouveau sur le projet. Début décembre, nous en avons eu l'occasion parce que les 3 intervenants sont revenus nous voir pour nous montrer comment utiliser les tablettes numériques."

Merci à leur professeur de français pour la coordination de ce travail de rédaction.

A suivre donc...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :